iAlpes

  • Alpes Tourisme et Patrimoine

Eglise Saint-Nicolas de Tolentin de Brou

Bourg-en-Bresse.

L’église Saint Nicolas de Tolentin, devait être à son origine être dédiée à Saint-Benoit comme l’avait demandée Marguerite de Bourbon, dite aussi Marguerite de Berry, épouse de Philipe de Savoie, ayant eu pour fils Jean-Philibert II, dit Philibert le Beau.
Aucun des trois ne put mettre en œuvre cette construction, tout trois étant décédé prématurément.
Avant de mourir Philibert le Beau demanda à son épouse marguerite d’Autriche, d’exécuter le vœu de sa belle-mère Marguerite de Bourbon.
Marguerite d’Autriche fit déposer le corps de son époux auprès de celui de sa belle-mère, dans l’église de Brou jusqu’à ce que la nouvelle église qui devait être dédiée à Saint-Benoit fût achevée.


Photos Eglise Saint-Nicolas de Tolentin de Brou

église Notre-Dame de Brou, Bourg-en-Bresse Jubé de l'église Saint-Nicolas de Tolentin de Brou Bourg-en-Bresse Stalles église Saint-Nicolas de Tolentin de Brou Tombeau Margueritte d'Autriche, Bourg-en-Bresse Tombeau Philibert II de Savoie monastère de Brou tombeau Margueritte de Bourbon, monastère de Brou, Ain Stalles et Jubé monastère de Brou vitrail Notre-Dame de Brou, Bourg-en-Bresse tombeaux royaux Notre-Dame de Brou, Bourg-en-Bresse

Photo © Alain Lagier / iAlpes

Recherche d'hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ

Qui était Saint Nicolas de de Tolentin ?


Saint Nicolas est né dans la ville de Ferme, près de Naples.
Dès sa plus tendre enfance, attiré par la religion, il dévouera sa vie à Dieu et à celles des pauvres.
Accomplissant de nombreux miracles, il sera vénéré par toute une foule venant de toute l’Europe.
Marguerite d’Autriche en sera une fervente dévote, et honorera ce Saint pour tous ces bienfaits en dédiant lui l’église du monastère de Brou.La visite de cet édifice religieux, à bien failli disparaitre par plusieurs fois.

En savoir plus sur Saint Nicolas de Tolentin

Brou, Sauvé de la destruction.



1-En 1533 François Ier s’empara de la Bresse et que le duc Emmnuel-Philibert envoya une armée en 1537 pour reconquérir la Bresse. L’église de Brou eut beaucoup à souffrir, une partie du couvent incendié ne fut réparé que bien des années plus tard.
2-Sous Henri IV en 1600 à la reconquête de la Bresse, le général Biron dans le siège de la citadelle de Bourg, occasionnera de grands dégâts aux bâtiments.
3- A la Révolution, Brou fut sauvé par l’administration du Département en mettant les bâtiments dans les monuments à conserver aux frais de l’Etat. Cela n’empêcha pas certaines dégradations et prélèvements irréparables.
4-Une troupe de Vandales voulait entrer dans l’église, mais les portes fermées, ils occasionnèrent d’importants dégâts à la façade.
5-Une autre crise survint, mais par chance le manque de place pour le fourrage de la cavalerie, l’église servit d’entrepôt. Le monastère qu’en à lui fut mis sans succès en vente par le fisc, servit de caserne de cavalerie, un dépôt de mendicité, un hospice d’aliéné.
En 1817 l’évêché de Belley ayant été créé, le conseil général de l’Ain céda l’ensemble des bâtiments et de l’église, à l’évêque de Belley, pour y créer son grand séminaire.