iAlpes

  • Alpes Tourisme et Patrimoine



Monastère Royal de Brou

Bourg-en-Bresse.

L’on distingue à Brou un ensemble de monuments monastiques, l’un des plus remarquables en Rhône-Alpes, que Marguerite d’Autriche, duchesse douairière de Savoie, a fait édifier en 1513, en mémoire de son époux Philibert II de Savoie, disparu accidentellement, de sa belle mère Marguerite de Bourbon décédé prématurément, ainsi que pour le futur d’elle-même.
La visite de l’église offre aux visiteurs la grandeur voulue par Marguerite d’Autriche, dans laquelle aucune beauté terrestre ne saurait égaler l’Amour porté à un être cher, et de sa foi en Dieu.
Deux pages sont consacrées  à chacun des édifices pour la visite du site, l’une pour le monastère, l’autre pour l’église et ses tombeaux.
Eglise Saint Nicolas de Tolentin de Brou
Eglise Notre-Dame de Bourg

Plus d'informations sur le Monastère de Brou »


Prieuré de Brou

Bourg-en-Bresse.

Brou n’était autrefois qu’une foret épaisse, lorsqu’en 927, Gérard de Mâcon 25ème évêque de Macon ayant participé à la fondation de l’abbaye de Cluny, las et dégouté du monde et des honneurs pontificaux, abdiqua son évêché et construisit  un Hermitage ou il mourut en odeur de sainteté, avant d’être transféré en l’église Saint-Pierre de Mâcon.
La réputation de St Gérard se répandit et attira de nouveau disciples venus de l’Abbaye d’Ambronay, formant un célèbre Prieuré.
Plusieurs Prieurs succédèrent à Gérard. En 1411 le Prieuré de Brou fut uni à l’abbaye d’Ambronay, cette dernière ayant fourni le plus grand nombre de religieux.

Recherche d'hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ

Eglise et monastère de l’ordre de St-Benoit

De 1455 à 1491, Bertrand de Loras, fut Prieur de Brou. C’est de son temps que Marguerite de Bourbon avait décidé de faire élever une église et un monastère de l’ordre de St-Benoit,  si son époux le duc Philippe guérit.

Trois ans plus tard la princesse marguerite décéda en 1483 au château de pont d’Ain. Le duc Philippe, désirant exécuter le vœu de son épouse, après avoir terminer ses affaires, fit une donation de 200 florins annuelle et assura par acte daté comme des arrhes, et en renouvela le vœux.
Philippe II mourut en 1497 à Chambéry laissant à son fils Philibert II le soin de l’exécution de ce vœu. Ce dernier en décédant prématurément, ce sera Marguerite d'Autriche, son épouse qui réalisera le voeux des défunts.

Histoire et description de l'église royale de Brou élevée à Bourg en Bresse. Pacifique Rousselet

Monastère Royal de Brou - Bourg-en-Bresse

Photos Monastère Royal de Brou, Ain

château des Allymes, Ain château des Allymes, toiture paysage du château des Allymes les Allymes chambre du seigneur,

Photos © Alain Lagier / iAlpes